Formation paysagiste : comment devenir paysagiste ?

Le métier de paysagiste n’est pas inconnu à la plupart des personnes. Cependant, le travail est plutôt vaste et on ne sait que vaguement en quoi consiste réellement le métier. Comment devenir paysagiste 77 et s’occuper de jardins et d’espaces urbains ? On vous dit tout dans l’article qui suit. C’est un boulot à responsabilités où il faudra faire preuve de créativité et d’une bonne dose d’imagination.

Définition : qu’est-ce qu’un paysagiste ?

Le paysagiste 77 est un professionnel dont le rôle consiste à améliorer le cadre de vie en réalisant des travaux d’aménagement paysager.

Les espaces verts n’ont plus de secret pour le paysagiste. En effet, il est chargé de la création, de la rénovation et de l’entretien de ces espaces. Il effectue les travaux d’aménagement paysager en tenant compte des objectifs visés et transforme surtout le paysage. Ce professionnel est chargé de planter les végétaux, de faire fleurir les carrefours… Il s’occupe aussi de l’installation de l’irrigation et de l’éclairage.

Le paysagiste est généralement consulté avant la réalisation de travaux importants tels que la construction d’une autoroute. Il intervient généralement avant la réalisation du projet. Il s’agira pour lui de concevoir le paysage. Il effectue également le suivi du projet et réalise les plans d’aménagement, les esquisses, les croquis…

Sur un projet, le paysagiste 77 collabore généralement avec un conducteur de travaux, un maître d’ouvrage, un jardinier, un terrassier… Il propose des solutions techniques adaptées à chaque type de projet et fait des analyses paysagères.

Quel diplôme pour être Paysagiste

En France, on compte une multitude de formations pour accéder au métier de paysagiste. En outre, le diplôme de paysagiste DPLG s’obtient généralement après 4 ans. Pour pratiquer le métier de paysagiste 77 qualifié, il faut être titulaire au minimum d’un BAC+3 et il existe plusieurs façons d’y parvenir. Depuis quelques années, l’appellation paysagiste DPLG (Diplômé par le Gouvernement) n’existe plus et a été remplacé par le DE (diplôme d’Etat) paysagiste. La formation s’intègre à partir d’un bac+2, s’étend sur 3 ans pour vous mener à un niveau b               ac+5 et est proposé par 5 écoles seulement en France situées à Bordeaux, Lille, Versailles, Marseille et Blois. Une autre façon est d’accéder à l’ESAJ (Ecole Supérieure d’architecture des jardins et des paysages) après le bac ou un BTS aménagement paysager. Cette formation dure quant à elle 4 ans mais débouche également sur un niveau de qualification Master. Enfin, il est à noter qu’il est possible de se former au métier du développement durable avec l’école ESI Business School.

Les missions du paysagiste : en quoi ça consiste ?

Le métier de paysagiste est à ne surtout pas confondre avec celui de jardinier. En effet, le paysagiste est amené à appeler des professionnels comme des horticulteurs ou donc des jardiniers pour l’aider à mener ses missions correctement. Il est à la charge de projets d’aménagements paysagers. On y compte donc les espaces urbains ainsi que les jardins privés ou pas mais il est également possible que l’on fasse appel à un paysagiste 77 pour des choses comme la mise en place d’une autoroute ou l’édification d’une ligne ferroviaire. L’expert est alors amené à côtoyer divers autres professionnels comme des fonctionnaires, des sociétés immobilières, des professionnels du store intérieur ou encore des sociétés spécialistes en autoroute. Son but premier sera donc d’imaginer et de créer des espaces verts afin de faire ressortir n’importe quel paysage, il est donc l’architecte de ces derniers. Pour cela, il doit accompagner du début à la fin les divers projets qui lui sont proposés. Afin d’y parvenir, le métier requiert un minimum de travail de bureau. Effectivement, la mise en place d’esquisses et réfléchir à la conception est primordial car il faut tenir compte des facteurs externes et naturels comme la température, le temps etc… Tout projet doit être réfléchi pour tenir sur la durée car le but premier est que les designs qu’il met en place restent appréciable de nombreuses années.

Salaire paysagiste : combien gagne un paysagiste ?

Le salaire d’un paysagiste 77 varie selon l’endroit où il exerce et en fonction qu’il soit débutant ou expérimenté. En général, un paysagiste débutant touche près de 2 000 euros par mois. Avec l’expérience ou travaillant à son propre compte, son salaire peut atteindre facilement 3 500 euros.

Ce métier occupe de plus en plus une place prépondérante dans la société. En effet, on compte tellement de nombreux endroits où ce professionnel peut exercer. Le paysagiste peut travailler dans une agence privée, un conseil général, un conseil d’architecture…

Le paysagiste peut évoluer après plusieurs années d’expérience et devenir ingénieur paysagiste 77, architecte paysagiste, chef de projet ou créer sa propre entreprise.

Le paysagiste intervient aussi bien dans les villes que dans les campagnes. Il offre ses services aux agences immobilières, aux grands groupes du BTP, aux collectivités locales, aux régions, aux conseils régionaux, aux mairies, à divers acteurs privés…

Certaines tâches administratives sont également réalisées par le paysagiste. Il s’agit par exemple, de la rédaction de clauses particulières, des plans de terrassement, des infrastructures, des actes d’engagement…

Dans le cadre de sa mission, le paysagiste 77 utilise divers matériaux tels que le bois, les plantes, les galets, le gravier, les pierres naturelles…

Métier d’environnement par excellence, le métier de paysagiste n’en demeure pas moins contraignant. Avoir certaines compétences vous sera d’une grande utilité pour exercer ce métier.

Quelles sont les compétences et les qualités d’un jardinier auto-entrepreneur ?

Afin d’exercer son métier, le jardinier indépendant doit parfaitement connaître :

les spécificités et les besoins des végétaux (notions en botanique)

les techniques basiques de jardinage

les caractéristiques des produits qu’il emploie (engrais, désherbant, etc.)

Même s’il ne peut pas faire de travaux de création, le jardinier auto-entrepreneur peut avoir un vrai rôle de conseiller auprès de son client. Il peut par exemple : l’orienter dans l’achat de plantes ou d’arbustes spécifiques en fonction de la saison,

Ce travail manuel nécessite de la précision, une certaine minutie mais surtout une excellente forme physique. En effet, le jardinier travaille en extérieur et subit les aléas climatiques comme de fortes températures, la pluie ou bien les gelées. Il exerce également dans des positions souvent inconfortables et est amené à porter de lourdes charges. Il travaille aussi avec des outils encombrants.

Enfin, dans le cadre des services à la personne, le jardinier peut travailler pour un public fragile et très différent (enfants, personnes dépendantes, etc.). Cela nécessite un effort d’adaptation important, et de manière générale, une grande disponibilité (travail souvent le week-end ou en soirée), un bon relationnel et de l’empathie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *