avocat droit immobilier

Avocat en droit immobilier : un grand partenaire juridique

Même dans le secteur immobilier, la justice témoigne souvent en faveur des gens ayant des pouvoirs et de l’argent. Pourtant, il revient toujours à la loi d’en décider, d’en juger et même d’avoir le dernier mot. Mais quel rôle joue un avocat dans ce contexte ? Revue de détail.

L’avocat du droit immobilier en tant qu’informateur

La notion du droit n’est décidément pas à la portée de toutes connaissances. Déjà, il s’agit d’une discipline bien assez vaste et parfois même trop vague pour qu’on puisse l’appréhender. Et pourtant, toutes les solutions se trouvent dedans et quel que soit le cas, la loi s’applique toujours à n’importe quelle circonstance. Ainsi, la principale mission d’un avocat comme Fabienne Finateu est d’informer les gens de l’existence de ce droit et des diverses réglementations. Ainsi, avant de commettre un acte, il convient toujours de tenir compte de la loi en vigueur et des éventuelles formes de protection. Par ailleurs, informer les gens peut paraître moins évident dans la mesure où ces derniers ne voient pas l’intérêt d’appliquer le droit immobilier au quotidien. Pourtant, le contrat n’est légal que par l’intervention d’un juriste. En tant qu’informateur, il doit donner quelques précisions sur les réglementations qui régissent l’acte immobilier que ce soit dans le cadre d’une location, d’une vente ou d’un achat.

L’avocat en tant que conseiller juridique

Une fois l’information transmise aux deux personnes entrant en conflit ou à son client, il intervient par la suite en tant que conseiller juridique en apportant plusieurs solutions adaptées à toutes les situations. Bien entendu, les conseils permettent aussi de les rassurer et influencent d’autant plus la prise de décision. L’avocat en droit immobilier ne fait pas alors qu’informer mais aussi de conseiller et appliquer la loi. Les conseils peuvent être aussi efficaces pour ceux qui désirent trouver la meilleure solution pour bien défendre leur intérêt. Ceci peut aussi prendre la forme d’une assistance juridique afin d’accompagner son client dans toutes les procédures auprès des compétences de juridiction. Il doit également apporter des réponses concrètes afin que l’on puisse trouver un bon compromis et résoudre rapidement cette affaire. Sa mission est donc de respecter la loi tout en travaillant au service de la justice. D’autre part, le choix d’un maître peut se révéler capital car tous les professionnels n’ont pas la même méthode de travail.

L’avocat en tant que médiateur

Gérer les conflits d’usage et de gestion peut se révéler complexe en l’absence d’un avocat. Ce dernier joue bien son rôle de médiateur afin que les deux parties puissent trouver un accord équitable sans recourir au juge. En somme, la poursuite en justice ne s’applique en effet qu’en dernier recours, dans un sens où les deux personnes n’ont pas pu trouver un meilleur arrangement. Et c’est souvent à ce stade que l’avocat fait son entrée. Il peut alors apporter plusieurs solutions pour favoriser la communication et les échanges entre eux tout en apportant de la lumière sur les conséquences de leur hostilité. Un accord à l’amiable reste alors une meilleure alternative.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *